La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

Posts Tagged ‘opinion’

O opinion !

Posted by labetiseeconomique sur octobre 2, 2008

Affaire Kerviel/Société générale, retour sur les affaires LU, Toyal et Metaleurop Nord, unité de bruit médiatique. A travers ces exemples, le journal Com’Ent a décidé d’évoquer l’épineuse question de l’opinion. Epineuse, parce que les cas évoqués dans ces articles ont piqué au vif les stratégies de communication des entreprises concernées. A chaque fois, l’opinion fut une abstraction certes, mais une abstraction « hénaurme » qu’il a bien fallu gérer. On peut être étonné de constater combien le silence fut érigé en méthode de communication, en tous cas de la part de la Société Générale et de Danone. Un silence communicant en quelque sorte. On est alors dans un univers kafkaien, qui veut que tout le monde parle de vous, sauf vous, alors que vous êtes le premier concerné. Lire la suite et l’article consacré à « La bêtise économique » sur www.ujjef.com

Posted in Autour de la bêtise, Derniers articles | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Alternatives Economiques, juillet

Posted by labetiseeconomique sur juin 30, 2008

Article de Philippe Frémeaux. (…) Conclusion de cet ouvrage stimulant: la condamnation sans appel des entreprises par le tribunal de l’opinion n’a souvent guère d’effet positif. Elle participe d’un mouvement dans lequel les décideurs politiques et les journalistes tentent de séduire les électeurs et les lecteurs plutôt que de faire leur travail (…).

Posted in Derniers articles | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Sommes-nous… bêtes ? (France inter, 26 juin)

Posted by labetiseeconomique sur juin 26, 2008

Une chronique de Philippe Lefébure (Global Eco). /// « La bêtise économique », c’est le titre d’un livre, qui vient de sortir, signé Catherine Malaval et Robert Zarader. Les 2 auteurs posent, notamment, la question du traitement de l’économie – de certaines « affaires » économiques – dans les médias.

 

Et ils n’épargent pas les journalistes. L’économie traitée comme un « divertissement », parfois « avec voyeurisme », « exhibitionnisme » et « moralisme »: les auteurs n’y vont pas avec le dos de cuillère. En fait, ils reviennent sur 3 affaires qui ont largement occupé les médias, dans un passé très récent, « 3 scandales qui ont défrayé la chronique » pour user d’un cliché journalistique. (…) Ces 3 affaires ont été très médiatiques et pour les auteurs du livre, elles révèlent, toutes les 3, un travers journalistique majeur : la préférence des journalistes pour un traitement « émotionnel », « dramaturgique »… au détriment d’un travail – forcément plus sobre – mais capable LUI de « livrer » – aux lecteurs, aux téléspectateurs et aux auditeurs évidemment – des éléments objectifs pour se faire sa propre idée des enjeux. Nous – les journalistes économiques (comme les autres) aimerions, donc, raconter des histoires – avec des gentils et des méchants… des histoires qui « font vendre ». Chacune de ces 3 affaires renvoie, ainsi notent les 2 auteurs, à des genres littéraires précis : « il y a du « Pagnol », dans l’affaire Lassalle-Toyal (écrivent-ils), de l’Agatha Christie pour LU-Danone. Et du John le Carré dans MetalEurop !

Et selon Robert Zarader, cette situation est très compliquée pour les entreprises, puisqu’en raison de cette « pression » de l’opinion – relayée par les médias, donc – une partie de leur histoire leur échappe ou leur échapperait. Quant aux journalistes, ils sont condamnés, selon les 2 auteurs à vivre et revivre en permanence ces situations : Dans l’affaire « Gandrange et Arcelor-Mitttal », est-ce que, là encore, l’émotion n’a pas primé sur l’analyse : à cause des politiques (et notamment du Président de la République, mais pas seulement lui) – à cause de l’emballement médiatique ? Robert Zarader le pense.

 
 
 
 

 

 

Posted in Autour de la bêtise, Derniers articles | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Quelques illusions perdues, Patrick d’Elme

Posted by labetiseeconomique sur juin 1, 2008

« On savait la bêtise généreusement distribuée. Ceux qui avaient encore quelques illusions les auront perdues après avoir lu le livre de Catherine Malaval et Robert Zarader. J’apprends, dans L’Express de la semaine dernière, que le patron de l’ENA accueille sa future promotion en ces termes : « il y a partout 20% de crétins. Je ne vois pas pourquoi il n’y en aurait pas autant parmi vous. » Peut-être même devrait-il revoir sa statistique à la hausse.

A travers les trois « affaires, LU-Danone, Metaleurop Nord et Lassalle-Toyal, les trois feuilletons devrait-on dire, qui ouvrent ce livre, ce qui frappe, c’est l’absence de réflexion généralisée, le panurgisme qui fait emboîter à presque tous les acteurs, politiques, média, opinion, le même chemin. Personne ne semble jamais dire : et si tout cela n’était pas vrai ? Et si je m’intéressais à l’autre moitié du verre, à moitié vide ou à moitié plein. Comment s’écrit le recto de la page ?

Ce qui frappe aussi, c’est le confort à répéter de « source sûre » l’histoire déjà entendue, la confortant ainsi de proche en proche (on en eut un exemple récemment avec l’annonce de la mort prématurée de Pascal Sevran), l’absence de vérification des sources par des journalistes de moins en moins exigeants.

Ce qui frappe enfin, c’est l’inculture économique des politiques, plus pressés de parler que de prendre le temps de la réflexion. Aujourd’hui, semble-t-il, ce qui compte, ce n’est pas ce qu’on pense, ni même ce qu’on dit, mais quand on le dit.

Dans leur introduction, les auteurs observent, à propos de l’affaire récente de la Société Générale :  » A son propos, gauche et droite délivrent un même discours : tout faire pour qu’elle reste française. Mais avec quelle logique économique ? Doit on craindre que des agences soient délocalisées ? » Il est vrai que lorsque le patriotisme s’en mêle, (et c’est un peu le cas des trois exemples développés, la bêtise passe la surmultipliée. »  

 

Patrick d’Elme, consultant, ancien président de Francom et BBDO Corporate

 https://labetiseeconomique.wordpress.com/2010/02/07/pour-patrick/

Posted in Invités précédents | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Qui Croire ? A la recherche de l’opinion

Posted by labetiseeconomique sur mai 26, 2008

Le 29 mai, Catherine Malaval et Robert Zarader ont présenté leur ouvrage « La bêtise économique » dans le cadre d’un débat organisé par Générations d’idées et Tendances Institut. Le débat était animé par Pierre Lescure.

Le débat a réuni, Nathalie Brion et Jean Brousse, auteurs de « Qui croire », Hugues Casenave, président d’Opinion Way et Mariette Darrigrand, sémiologue, auteur de ces mots qui nous gouvernent. Une centaine de personnes ont participé à ce débat.

Visionner le débat

http://generations-idees.typepad.com/mon_weblog/2008/06/qui-croire-lopi.html

Posted in Derniers articles | Tagué: | Leave a Comment »