La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

Posts Tagged ‘Education nationale’

160 000 jeunes « perdus de vue »…

Posted by labetiseeconomique sur novembre 20, 2011

Entre juin 2011 et octobre 2011, 223.000 jeunes sont sortis du système éducatif sans diplôme, soit environ 5% des jeunes de plus de 16 ans. Sur ces 223.000, un quart est pris en charge par des missions locales. 160.000 sont partis sans laisser d’adresse, ils sont « perdus de vue ». Telles sont les estimations données récemment par le ministère de l’Education (Luc Chatel au Grand Jury LCI/RTL/Le Figaro). 160 000 jeunes « décrocheurs » et personne ne sait ce qu’ils sont devenus!

160 000? Une estimation certes, mais une estimation qui ne fait qu’augmenter… Petit retour en arrière, il y a deux ans déjà.

2009 (29 septembre), dans son discours « Agir pour la jeunesse », Nicolas Sarkozy déclarait  » je ne peux me résoudre à laisser 100 000 jeunes Français partir à la dérive », promettant que l’Etat ne laisserait plus aucun jeune sans formation ni qualification.

2009 (octobre, site du gouvernement) : « Chaque année, 120 000 jeunes décrochent du système scolaire. » Quelques jours plus tard, déjà 20 000 de plus sur ce radeau à la dérive?

Janvier 2011 (séance de l’Assemblée nationale du 19 janvier), selon le ministre Luc Chatel :  » Le chiffre de 120 000 élèves est régulièrement cité, mais il s’agit d’une estimation ». Une estimation qui augmente n’est plus seulement une estimation…

12 mai 2011, sur RTL, le même Luc Chatel : « Entre juin 2010 et mars 2011, 293.000 jeunes ont été dans ce cas. Parmi eux, 180.000 étaient « perdus de vue » . (…) Jusqu’à présent, personne ne savait vraiment combien de jeunes sortaient du système scolaire sans diplôme ni qualification. Les chiffres qui circulaient tournaient autour de 150.000 jeunes chaque année. »  L’estimation continue d’augmenter… En deux ans, en voici 30 000 de plus sur ce radeau à la dérive.

9 Juin 2011 (séance de l’Assemblée nationale), toujours selon le ministre Luc Chatel : « Entre juin 2010 et mars 2011, quelque 250 000 jeunes ont été touchés par le fléau du décrochage, dont 72 000 sont suivis par les missions locales, les 180 000 élèves restants ayant quitté le système scolaire sans diplôme et sans information sur leur situation ». Alors, 293 000 ou 250 000 ?

13 novembre 2011 : Sur le radeau à la dérive, le ministre du « capitaine dans la tempête » compte  160 000 décrocheurs aujourd’hui…

Aux grands maux, les grands remèdes. Pas vraiment. Aux grands maux, les grands mots pour l’instant. Agir pour la jeunesse? Les décrocheurs sont de plus en plus nombreux, c’est finalement la seule donnée qui paraît certaine. L’équivalent en habitants de la ville de Grenoble ! Et quoi, rien! Chaque année, 160 000 jeunes glissent, lâchent prise et dévissent. Pour tomber où? Nul ne le sait, ils n’échouent pas, ils décrochent! Noir absolu à l’horizon, néant, « perdus de vue ».  Aujourd’hui, l’information ne fait l’objet que d’une brève dans le Journal du Dimanche. Une brève, pas plus.

Publicités

Posted in Polémique(s), Regard critique | Tagué: , , | Leave a Comment »

L’éducation nationale française, 6e employeur mondial… et pourtant.

Posted by labetiseeconomique sur mai 13, 2010

Le magazine Le Point publie cette semaine la liste des quinze plus grands employeurs du monde. Parmi eux, trois grandes entreprises postales : en septième position, l’US Postal Service (765 088 personnes), la Deutsche Post (451 515) UPS (426 000). Des entreprises chinoises en nombre. Et deux Français. Au jeu des devinettes, nous aurions perdu! Qui sont-ils ? L’éducation nationale qui arrive en sixième position mondiale avec 1,05 million de personnes et le groupe Carrefour (495 287) en dixième position.

 

Première par le nombre… tandis que la France, par son système éducatif, est le pays « où l’impact de l‘origine sociale sur les résultats des élèves est le plus grand, de l‘ordre du double de celui du Japon ou du Canada. Ces données font de la France le pays occidental le plus éloigné de l‘objectif de l‘égalité des chances, pourtant affirmé à l‘article premier du code de l‘éduction.» C’est ce qu’a conclu cette même semaine Didier Migaud, le nouveau président de la Cour des Comptes, faisant référence à un épais rapport de 400 » pages « l‘éducation nationale face à l‘objectif de la réussite de tous les élèves », qui dresse un bilan très critique de l’Education nationale, mettant en cause la « gestion uniforme des établissements et des personnels »…Résultat : La France est le pays de l’OCDE où le retard scolaire à 15 ans est le plus important. En France, un jeune sur cinq ne maîtrise pas les compétences de base en lecture au terme de la scolarité obligatoire. Encore plus de profs, comme le préconisent certains, est-ce bien la solution? Encore plus de moyens? Fuite en avant selon ce rapport : « nos difficultés ne viennent pas des moyens disponibles, mais bien de l’inadaptation de notre système éducatif, qui n‘est pas suffisamment orienté vers les besoins des élèves (…) Lorsqu‘on rapporte les dépenses par élèves, les comparaisons internationales montrent que certains pays les plus performants, comme la Finlande ou le Japon, figurent parmi les moins coûteux ».

 

Posted in Polémique(s) | Tagué: , , , | Leave a Comment »