La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

La politique TGV

Posted by labetiseeconomique sur mai 14, 2011

Dès que s’annonce une campagne électorale, nos politiques vont sur le « terrain », étrange expression issue du jargon marketing des instituts de sondage, qui signifie quitter son bureau pour se confronter à la réalité, aller voir des gens sur des marchés, dans des usines et ailleurs, quoique. Dans les bureaux, à Paris et dans les grandes villes, « on »se fait une certaine idée du « terrain » et les idées ne fusent pas toujours. A part les marchés et les usines, où vont nos politiques? Peu souvent dans les cafés du commerce, les cafés philo, dans les parcs partager un pique-nique et ailleurs. « Aller sur le terrain », ce n’est pas écouter, se parler, finalement, c’est simplement se faire voir, serrer des mains, entouré d’un aéropage solidaire. Communication politique, communication visuelle, communication tactile, fermez le ban.  Dommage. « Aller sur le terrain », l’expression est devenue morne comme un jour sans fin. Départ le matin, retour le soir, voilà, ça c’est fait. Et demain, on va où? Avant que le « marketing de terrain » ne régente la vie politique électorale, aller sur le terrain signifiait « se battre en duel ». A bon entendeur, salut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :