La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

L’abeille et l’économiste

Posted by labetiseeconomique sur juin 20, 2010

Pour nombre de nos contemporains, la finance est devenue scandaleuse. Yann Moulier Boutang (L’abeille et l’économiste, Carnets nord, 2010) prend le contrepied de cette vue de l’esprit : sans finance, pas d’économie, avance t-il ; en revanche, la finance ne mène pas forcément au chaos. Voyons la crise sous un autre angle que la doxa des économistes à la mode : la crise n’est pas économique, c’est une crise de l’économie ; ce n’est pas une crise de la finance mais une crise de la croissance. L’accumulation des profits s’approche du moment où elle n’a désormais plus de sens ni de légitimité. Nous sommes en train de passer d’une économie de l’échange et de la production à une économie de pollinisation et de contribution. D’où ce titre : L’abeille et l’économiste. Les hommes doivent faire du miel mais aussi polliniser. Un livre à lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :