La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

Le Minitel : au temps de l’Internet payant…

Posted by labetiseeconomique sur mars 30, 2010

La nouvelle est arrivée dans un courrier des Galeries Lafayette. « Le minitel Cofinoga s’arrête à partir de mars 2010 ». Le Minitel existait donc encore. Cette petite phrase qui nous importait peu suspendit soudain le temps. Comme une petite madeleine, elle nous ramenait plus de vingt ans en arrière, au temps des résultats du bac et des inscriptions sur Ravel, au temps où il avait fallu aller chercher soi-même le dit objet de la modernité, plus récemment le temps où il tentait de séduire Internet. Et dire qu’encore au début des années 2000, il existait un 36 15 Yahoo.

A l’heure de l’Internet, du haut débit et des forfaits à 29,90 euros, le Minitel existe donc encore. Qui l’utilise? Des Minitel natives comme on dit des internet natives? Des personnes âgées pour la plupart qui ne se mettront peut-être jamais à l’Internet, des commerçants, des artisans, nombre d‘agriculteurs. En réalité, beaucoup de petits professionnels qui y trouvent tous les usages utiles. Car le Minitel n’a pas seulement survécu, dans un dernier baroud d’honneur, il a migré sur Internet avec http://www.i-minitel.com. Le Minitel était une curiosité française, le Minitel sur Internet en est indéniablement une autre. Il est même encore possible d’acheter un Minitel. Selon des chiffres récents, les quelque 4000 serveurs « 3615 », « 3617 » ou « 3613 » toujours en activité continuent à attirer 10 millions de personnes chaque mois.

« Le minitel Cofinoga s’arrête à partir de mars 2010 ». Cette petite phrase nous rappela aussi qu’il fut un temps où le tout-gratuit n‘existait pas. Toute connexion était facturée et nombre d‘éditeurs de services Minitel y firent leur beurre. En 2000, France Telecom obtenait du Minitel un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de francs (686 millions d’euros) dont il reversait 2,9 milliards (442 millions d’euros) aux éditeurs des 36.14, 36.15 et autres préfixes. A méditer par tous ceux qui cherchent des solutions pour financer l’information sur Internet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :