La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

Faut-il casser les prix pour sauver le CD ?

Posted by labetiseeconomique sur mars 24, 2010

FRANCE CULTURE, DU GRAIN A MOUDRE, 23 mars 2010. Pour enrayer la chute des ventes de disques qui se poursuit inexorablement, on apprenait la semaine dernière qu’Universal Music compte vendre ses CD moins cher dès le deuxième trimestre 2010 : les prix seraient fixés entre 6 $ à 10 $. Des versions dites « deluxe » resteraient dans les bacs parallèlement à des prix plus importants. (…) Ces nouveaux tarifs vont peut-être en effet ralentir la chute du marché, mais peuvent-ils renverser la tendance ? Car pourquoi un consommateur se déplacerait-il pour acheter un album quand il peut télécharger d’un coup de clic le single qui l’intéresse ? Pourquoi irait-il acheter en grande surface ce qu’il peut trouver par ailleurs gratuitement ? L’initiative d’Universal Music pose à nouveau la question que l’industrie du disque peine à résoudre : comment convaincre de revenir à un circuit marchand ceux pour qui, et ils sont nombreux parmi les jeunes, la musique relève de l’échange et de la gratuité ?

Invités : Françoise Benhamou, économiste, professeur à Paris XIII / Emmanuel Torregano, journaliste, rédacteur en chef d’Electron libre / Robert Zarader, président d’Equancy& Co.

A écouter sur http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/index.php?emission_id=110060161

Publicités

Une Réponse to “Faut-il casser les prix pour sauver le CD ?”

  1. Olivier B said

    Bonjour,

    On entend tout et son contraire sur France Culture… Et c’est très bien ainsi !

    Après ce petit rappel, il y a une raison pour payer la musique. C’est du vol de pirater ! Et surtout on ne se lance pas dans la musique sans espérer en vivre. On ne peut pas ne garder que les amateurs ! Moi, je pirate sans vergogne pourtant. Entre payer 1€ le morceau et le pirater, mon choix est sans équivoque. A titre personnel, je paierais 10 cents au maximum pour un morceau à la mode et 1 cent me semble raisonnable pour mettre sur mon disque dur un vieux truc plus ou moins culte ! A ce prix, oui, je crois que je dépenserais sans compter, jusqu’à entre disons 15 et 30€ par mois. A ce prix là, je ne me donnerais même pas la peine de le copier sur une clef USB pour le donner, le morceau. Et j’aurais la conscience tranquille. Si tout le monde était partant à des prix comme ça, est-ce que ça résoudrait le problème ?
    Non, les marges seraient trop basses ! Il vaut mieux vendre 10 fois moins avec cent fois plus de marge. Voilà pourquoi il n’y a pas de solution ! C’est la même raison qui affame l’humanité toute entière, car ce raisonnement fonctionne partout. Mieux vaut nourrir une petite partie de la population en faisant de grosses marges… Que de nourrir tous ces pauvres.

    Salauds de pauvres ! (dixit Coluche)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :