La bêtise économique

L’actualité économique, côté pile, côté face, par Catherine Malaval et Robert Zarader

Le paysan et le facteur à la croisée des mondes

Posted by labetiseeconomique sur mars 1, 2010

Ce week-end a ouvert le Salon de l’Agriculture, cette semaine des milliers de petits franciliens vont découvrir une ferme géante, en pleine campagne électorale de nombreux politiques vont s‘y presser, partagés entre regards sur l‘avenir et syndrome Amélie Poulain. Aujourd’hui, La Poste devient une société anonyme à capitaux publics et partout dans les médias, c’est sans doute la figure du facteur qui va incarner la représentation de cette entreprise publique en pleine mutation, plus précisément le facteur à la campagne. Dans son dernier numéro (n°9, hiver 2010), la revue XXI a ainsi consacré dix pages à un reportage du photographe Jean-Luc Luyssen  (agence Gamma), parti dans le Morvan à la rencontre d’un facteur rural, « dans le contexte de la réforme postale ». De page en page, l’ombre de Depardon plane, et celle de son reportage sur les paysans. On pense aussi à Bienvenu chez les Ch’tis. Agriculteurs ou facteurs, aux uns comme aux autres, l’opinion est attachée comme à un patrimoine, voudrait que demeurent évidemment ces liens à la terre et aux autres, en oublie tout sens critique (ce que fut l‘agriculture intensive, ce que freinent les corporatismes, etc.)… Elle y est attachée comme citoyenne, moins regardante en tant que consommatrice de produits de grande distribution à moindre prix ou comme internaute qui envoie de moins en moins de courrier. 

Pour les agriculteurs, depuis peu appelés de nouveau paysans, comme pour 100 000 facteurs, la crise économique a accéléré les enjeux de transformation de leur métier, elle a rendu plus visibles les paradoxes de l‘opinion. Plus que jamais, elle montre leur utilité dans l’aménagement du territoire et la vie locale. Les premiers traversent une période difficile : baisse des revenus, volatilité des cours, etc. Les seconds voient leur sacoche se vider, en 2009, le volume du courrier a chuté de 6%. Etre à même d’aller au domicile de chacun des Français, six jours sur sept porter du courrier, techniquement, La Poste sait faire et c’est d’ailleurs un atout concurrentiel important. Mais s’il y a moins de courrier à porter, que faire? Pour les uns comme pour les autres, la crise économique interroge les modèles économiques, le sens des métiers et leur transformation. « Le paysan du futur aura plusieurs visages, analyse Marion Guillou (directrice de l’INRA et membre du think tank de Bruno Le Maire sur l’avenir de la PAC) : céréalier, aquaculture agro-forestier. Au quotidien, il sera à la fois technicien et naturophile, capable de marier technologie et écologie ». Le Salon de l’Agriculture est aussi une vitrine de la recherche agronomique française, la deuxième au monde. Il faut sur ce point être positif, même si, en pleine campagne électorale, il fait bon flatter la fibre nostalgique. Quel visage aura le facteur de demain? La Poste expérimente : portage de médicaments ou relevé des compteurs de gaz par exemple. Et si d’autres expressions d’un service public étaient possibles, tout aussi citoyennes?

Tandis qu’on parle d’Europe et de mondialisation, dans la transformation de ces deux métiers, dans l’enrichissement de leurs savoir-faire par la technologie ou de nouveaux métiers, c’est la France de l’économie réelle qui se transforme. Agriculteurs et facteurs : l’évolution de leur métier est un enjeu de société fondamentale tant les uns comme les autres sont des acteurs essentiels de la vie locale, tant il s‘agit aujourd‘hui de concilier développement économique et responsabilité écologique pour les uns, développement économique et responsabilité sociétale pour les autres.

Catherine Malaval, La Poste au pied de la lettre, Fayard, 2010

http://www.amazon.fr/gp/product/2213654492/ref=s9_simh_gw_p14_i1?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=center-1&pf_rd_r=00NK02DYRBVQE4EQX0PA&pf_rd_t=101&pf_rd_p=463375513&pf_rd_i=405320

Publicités

Une Réponse to “Le paysan et le facteur à la croisée des mondes”

  1. basile said

    il y a longtemps que les facteurs savent faire le portage de médicaments à domicile, la poste a interdit cette pratique il y a 15-20 ans environ car non rémunérée pour elle.
    déjà à ce moment là, la poste avait mis en place un accord avec les pharmaciens, ceux ci ont très majoritairement refusés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :